Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De la conscience humaine(fermaton.overblog.com)

LE RACISME EST LA NÉGATION DE DIEU DANS UN ÊTRE HUMAIN, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

22 Septembre 2021, 19:29pm

Publié par clovis simard

LE RACISME EST LA NÉGATION DE DIEU DANS UN ÊTRE HUMAIN, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

Quand j'étais étudiant à l'université d'Ottawa, deux de mes amis et moi, sommes restés assis lors de l'hymne national anglais(Le God save the Queen) à la présentation d'un film ! On nous a insultés et a l'extérieur du théâtre on voulait nous battre ! Nous sommes de race blanche et habitant le Québec ! Alors le racisme c'est quoi ? Le racisme c'est la négation de l'être intérieur ! Ce n'est pas une question de couleur de peau ! Je suis descendant Breton et Huron ! Les anglais qui voulait nous corriger, se sont fait mis KO par mon ami W.Kelso(Irlandais) qui est un boxeur naturel ! J'AI EU JUSTICE AMEN !

Une élève d'une école de Winnipeg âgé de 15 ans a été réprimandée et exclue de sa classe parce qu'elle ne s'est pas levée durant l'hymne national.

Chaque matin, lorsque l'hymne national retentit au River East Collegiate, Skyla Hart reste assise.

« [Le Canada] est un pays colonisé, et je ne veux pas me lever pour un pays colonisé. »

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1826139/autochtone-hymne-national-reconciliation-ecoles-manitoba?fbclid=IwAR1Z9YJ3tB9e_iHCetm5HXQD_ofBIulRdWHm4... 1/4

22/9/2021 Une élève autochtone refuse de se lever durant l’hymne national | Radio-Canada.ca

— Skyla Hart, élève en 10e année à Winnipeg

Durant sa 5e année, Skyla Hart a pris la décision de ne plus se lever durant l'hymne national an d’honorer la mémoire de ses ancêtres cris et ojibwés et sa culture. Elle agit ainsi an de reconnaître l'injustice auxquels les peuples autochtones font toujours face dans ce pays, explique-t-elle.

Bien qu'elle ait pris cette décision il y a plusieurs années, c’est seulement cette année que son choix est devenu problématique, selon elle.

Des enseignants lui ont demandé plusieurs fois d’aller dans le corridor durant l'hymne national après son refus de se lever. Ils lui ont aussi demandé de rester debout dans le couloir, mais elle s’est assise an de « respecter [son] choix de s’asseoir durant l'Ô Canada ».

Commenter cet article