Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De la conscience humaine(fermaton.overblog.com)

LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

24 Juin 2021, 01:02am

Publié par clovis simard

LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
LA CONSCIENCE HUMAINE (Fermaton) FACE À LA MÉCANIQUE QUANTIQUE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

Selon le FERMATON(La plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D'ÉQUILIBRE D'EINSTEIN, la valeur de la fonction mathématique dont les inégalités de Bell disent qu'elle doit toujours être inférieure à 2. La MÉCANIQUE QUANTIQUE prévoit comme le FERMATON une valeur inférieure à 2.7 ! ( voir la figure ci-jointe)/ Dr Clovis Simard, phD.

 

En mécanique quantique, les inégalités de Bell, énoncées en 1964 par John Stewart Bell, sont des relations que doivent respecter les mesures sur desétats intriqués dans l'hypothèse d'une théorie déterministe locale à variables cachées. Il a été démontré expérimentalement en 1982 qu'elles sont systématiquement violées dans les cas EPR, obligeant à renoncer à une ou plusieurs des trois hypothèses suivantes, sur lesquelles sont fondées les inégalités de Bell1 :

  • le principe de localité : deux objets distants ne peuvent avoir une influence instantanée l'un sur l'autre, ce qui revient à dire qu'un signal ou une influence ne peut se propager à une vitesse plus grande qu'une vitesse limite, qui se trouve être la vitesse de la lumière dans le vide ;
  • la causalité : l'état des particules est déterminé uniquement par leur expérience, c'est-à-dire leur état initial et l'ensemble des influences reçues dans le passé ;
  • le réalisme qui, dans l'esprit de l'article original de Bell, signifie que les particules individuelles sont des entités qui possèdent des propriétés propres, véhiculées avec elles.
Commenter cet article