Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De la conscience humaine(fermaton.overblog.com)

L'INVARIANCE SOUS (C) VS TIRAGES DES LOTOS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

25 Juin 2021, 23:14pm

Publié par clovis simard

L'INVARIANCE SOUS (C) VS TIRAGES DES LOTOS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
L'INVARIANCE SOUS (C) VS TIRAGES DES LOTOS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
L'INVARIANCE SOUS (C) VS TIRAGES DES LOTOS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
L'INVARIANCE SOUS (C) VS TIRAGES DES LOTOS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
L'INVARIANCE SOUS (C) VS TIRAGES DES LOTOS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
L'INVARIANCE SOUS (C) VS TIRAGES DES LOTOS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

Selon le FERMATON(La plus petite unité de la conscience humaine) et la LOI D'ÉQUILIBRE D'EINSTEIN, il y a invariance CP, lorsque que le processus résultant est aussi probable que le processus de départ. Les tirages 649 et Q49, du 23 juin 2021, ont le même coefficient de contraction que ceux du 19 juin 2021. / Dr Clovis Simard,phD.

 

Le mot symétrie vient du grec ancien συμμετρία (summetría) indiquant une relation de commensurabilité, et plus spécifiquement de proportion harmonieuse entre différents éléments d’un tout. La notion moderne de symétrie conserve ce lien entre les idées d’harmonie, de beauté et d’unité, particulièrement développé dans la philosophie platonicienne, comme le montre l’exemple fameux des cinq « solides de Platon »N 1 du Timée. L’usage, souvent implicite, d’arguments de symétrie au service de raisonnements physiques existe ainsi depuis l’Antiquité. Chez les Grecs anciens, deux exemples sont restés particulièrement célèbres. Le premier, dû à Anaximandre et rapporté par Aristote dans son Traité du ciel explique l’immobilité de la Terre par sa position centrale dans un Cosmos sphérique (géocentrisme) : aucune direction ne pouvant être privilégiée pour son mouvement – ce qu’en termes modernes on qualifie d’isotropie – elle doit nécessairement demeurer statiqueN 2. Le second est dû à Archimède, pour sa démonstration des lois de l’équilibre des corps et la recherche des barycentres.

C’est au xviie siècle que s’ajoute l’idée d’éléments interchangeables par rapport au tout, c’est-à-dire d’éléments différents, opposés au sein de l’ensemble qu’ils composent, mais pourtant dans une certaine relation d’égalité entre eux sous réserve de certaines transformations géométriques1. C'est cette évolution qui va déboucher sur les notions géométriques élémentaires de symétries axiale et centrale.

Commenter cet article