MACRON OU LA POLITIQUE DU VIDE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

Publié le par clovis simard

MACRON OU LA POLITIQUE DU VIDE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

 

 

Écoutez attentivement les partisans de Macron les plus convaincus. Sur quoi repose leur conviction qu’il est le candidat du changement?

Ah, mais c’est qu’il est jeune! diront-ils.

Jeunesse et changement: nous voilà au cœur de l’affaire.

Être jeune est devenu une qualité, non une statistique, même si le jeune ne dit que des banalités ou recycle de vieilles idées.

Le changement, lui, est bon en soi, indépendamment de la direction proposée­­.

À la limite, on s’en fout un peu de la direction. C’est la nouveauté en elle-même qui est valorisée.

Avant, il y avait le socialisme et le libéralisme­­. Maintenant, il y a le «jeunisme­­».

Mode

Ce phénomène m’avait frappé pour la première fois le 15 novembre 2005. Je m’en souviens très exactement.

C’était la fin de la course à la direction du PQ. Il fallait désigner le successeur de Bernard Landry.

André Boisclair avait fait toute la course très loin en tête.

Je commentais la soirée pour un réseau­­ de télévision. Micro à la main, une jeune journaliste se promenait parmi les délégués et leur demandait d’expliquer leur vote pour lui.

Il est le «changement». Il a des «idées». Lesquelles, demandait la journaliste. «Euh...», répondait-on.

Quand Justin Trudeau est devenu chef du PLC avec 80 % du vote en avril 2014, le contenu n’avait pas non plus la moindre importance.

Je le constate aussi chez mes étudiants : pour eux, changement et progrès­­ sont des synonymes.

Quelqu’un, quelque part, décide que la couleur à la mode cet automne sera le jaune ou qu’il sera maintenant «tendance» de trouer ses jeans aux genoux.

De plus en plus, on élira ainsi nos dirigeants.

Commenter cet article