LES STRATÉGIES MILITAIRES PASSENT LES GRENOUILLES RESTENT, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

Publié le par clovis simard

LES STRATÉGIES MILITAIRES PASSENT LES GRENOUILLES RESTENT, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

LES STRATÉGIES MILITAIRES PASSENT LES GRENOUILLES RESTENT/DR CLOVIS SIMARD, PHD.

 

Un porte-avions américain en route vers la péninsule coréenne

 

Photo d'illustration du porte-avions américain Carl Vinson en mer en mars 2017. (MC2 Sean M. Castellano / US NAVY / AFP)

Le commandement américain dans le Pacifique indique qu'il s'agit d'une "mesure de précaution".

 

Un porte-avions américain et sa flotte font route vers la péninsule coréenne a ainsi révélé samedi 9 avril le porte-parole du commandement américain dans le Pacifique. Cette annonce intervient moins de 48 heures après la frappe américaine sur une base aérienne syrienne, elle-même en réaction à une attaque chimique présumée du régime de Bachar al-Assad.

Le porte-parole du commandement américain dans le Pacifique a indiqué à l'AFP que la mise à disposition du "groupe aéronoval déployé autour du porte-avions USS Carl Vinson" était  une "mesure de précaution".

Le groupe comporte le porte-avions Carl Vinson, son escadron aérien, deux destroyers lanceurs de missiles et un croiseur lanceur de missiles. Alors qu'il devait initialement aller faire escale en Australie, il a pris la route du Pacifique Ouest depuis Singapour.

Menace nucléaire

La Corée du Nord a réalisé cinq tests nucléaires, dont deux en 2016. Les images satellites décortiquées par les experts de "38 North" suggèrent que le régime de Pyongyang serait en train de préparer un sixième essai.

Vous aimez cet article ?Inscrivez-vous à la Newsletter de l'Obs

S'inscrire

Selon les services de renseignement américains, la Corée du Nord pourrait être à même de disposer d'un missile à tête nucléaire capable de frapper le sol américain d'ici moins de deux ans.

 

Jeudi et vendredi, le président américain Donald Trump aurai demandé à son homologue chinois Xi Jinping, en visite aux Etats-Unis, de faire pression sur le leader nord-coréen Kim Jong-Un pour que celui-ci cesse son programme d'armement nucléaire.

Mais le président américain a aussi d'ores et déjà menacé le régime de Pyongyang d'une action unilatérale. Son secrétaire d'Etat Rex Tillerson a fait savoir vendredi que les Etats-Unis étaient "prêts à agir seuls si la Chine n'est pas capable de se coordonner" avec eux.

Commenter cet article