SE METTRE À LA PLACE DE L'AUTRE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

Publié le par clovis simard

SE METTRE À LA PLACE DE L'AUTRE, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

Pascal : comment communiquer ?

Le philosophe et mathématicien fut aussi un pamphlétaire redoutable qui, pour mieux se faire entendre, se fit théoricien de la communication.

Portrait de Blaise Pascal (1623-1662), physicien, mathématicien et écrivain français. Chromolithographie du XXe siècle. © leemage

    Se mettre à la place de l'autre : ce principe fait aujourd'hui la fortune des professionnels de la communication et du « coaching ». Mais on sait rarement que le premier à l'avoir théorisé, après Montaigne et son Art de conférer, est Blaise Pascal (1623-1662), auteur d'un Art de persuader. Pour ce philosophe mathématicien, qui écrit dans ses Pensées (1670) que « se moquer de la philosophie, c'est vraiment philosopher » pourrait certes être surpris d'être classé lui-même parmi les philosophes. En dehors de ses travaux scientifiques, tous ses écrits s'ordonnent en effet dans une perspective r...

    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

    Commenter cet article