IL N'EST PAS BON DE S'APPELER ISIS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

Publié le par clovis simard

IL N'EST PAS BON DE S'APPELER ISIS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
IL N'EST PAS BON DE S'APPELER ISIS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
IL N'EST PAS BON DE S'APPELER ISIS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
IL N'EST PAS BON DE S'APPELER ISIS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
IL N'EST PAS BON DE S'APPELER ISIS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
IL N'EST PAS BON DE S'APPELER ISIS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)
IL N'EST PAS BON DE S'APPELER ISIS, C'EST MATHÉMATIQUES(fermaton.overblog.com)

Aux Etats-Unis, il ne fait pas bon s’appeler Isis

Le Monde.fr | 19.11.2015 à 00h25 • Mis à jour le 19.11.2015 à 08h07 | Par Stéphane Lauer (New York, correspondant)

Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Classer

Partager (633)Tweeter

image: http://s2.lemde.fr/image/2015/11/19/534x0/4812882_6_8538_capture-d-ecran-du-site-de-la-societe-isis_11dc0ffc737fcb2f073f6454d36cd2f0.png

Par les temps qui courent, on s’en serait douté, il ne fait pas bon s’appeler Isis. L’acronyme anglais de Daech, l’organisation djihadiste à l’origine des attentats de Paris du 13 novembre, qui signifie Islamic State of Iraq and Syria, est également le nom de sociétés, qui sont prises pour cible par des vandales ou qui craignent pour leur réputation.

Ainsi, dimanche 15 novembre dans la soirée, une librairie d’Englewood, dans la banlieue de Denver (Colorado), a été saccagée. Son seul tort ? Son enseigne : Isis Bookstore. Karen Charboneau-Harrison a ouvert la boutique en 1980. A l’époque, personne n’imaginait encore qu’un groupe terroriste islamique du nom d’ISIS terroriserait la planète. L’idée était simplement de prendre le nom d’une déesse égyptienne. « Notre magasin prône les traditions liées à la sagesse dans le monde et aux pratiques spirituelles alternatives comme l’hindouisme, le chamanisme », a expliqué Mme Charboneau-Harrison à 9News, un journal local, expliquant que la référence à Isis voulait juste illustrer ce positionnement.

Une référence qui a échappé à des individus qui ont jeté des pierres sur le magasin et ont endommagé l’enseigne de la boutique. Isis Bookstore n’en est pas à son premier acte de vandalisme. Il y a quelque temps, la devanture avait été badigeonnée de peinture rose vif. Une autre fois, la vitrine avait été brisée. Le tout agrémenté de menaces téléphoniques promettant aux propriétaires d’aller rôtir en enfer.

« La terrible tragédie de Paris pèse sur nous »

Mme Charboneau-Harrison s’est dite « évidemment déchirée et horrifiée par tout ce qui est en train de se passer », tout en appelant les vandales à réfléchir avant de faire n’importe quoi, et en assurant qu’elle n’avait pas l’intention de changer le nom de son magasin.

En revanche, le groupe pharmaceutique californien Isis Pharmaceuticals, lui, y réfléchit sérieusement. Le spécialiste de médicaments contre des maladies rares s’était lui aussi baptisé ainsi en référence à la déesse égyptienne. « Même si les gens savent que nous ne sommes pas associés au groupe terroriste, le nom a désormais une connotation négative. Et cela ne s’améliore pas au fil du temps », a expliqué Wade Walke, le responsable de la communication du groupe à la chaîne CNN. « La terrible tragédie de Paris pèse sur nous », a-t-il admis.

Le laboratoire, qui fabrique des traitements contre le cancer, les maladies cardiaques et les troubles neurologiques, dont le symbole utilisé pour sa cotation à la Bourse de New York est « ISIS », en capitales, comme le groupe terroriste, s’était jusqu’à présent accommodé de la situation, considérant que, comme il ne commercialise pas ses produits auprès du grand public, mais auprès d’autres laboratoires, le dommage était limité.

Il y a quelques mois, la direction avait tout de même effectué un sondage auprès de ses actionnaires pour savoir si un changement de nom s’imposait, mais ceux-ci n’en avaient pas éprouvé la nécessité. Lundi 16 novembre, dans la foulée des attentats, le titre ISIS avait perdu 3,8 % sur l’indice Nasdaq. Une baisse attribuée au fait qu’un concurrent, Clovis Oncology, venait de voirretarder une demande d’autorisation de mise sur le marché d’un médicament par la Food and Drug Administration (FDA). Ce qui n’empêchait pas un petit porteur de s’interroger sur Twitter : « Ont-ils au moins envisagé de changer leur symbole en Bourse ? Mauvais siècle pour utiliser celui-ci », écrivait@JSears68 sur le compte spécialisé sur les marchés financiers, StockTwits. Même si le groupe n’a pas encore pris de décision définitive, les attentats du 13 novembre ont rendu urgente la nécessité d’y réfléchir.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/11/19/aux-etats-unis-il-ne-fait-pas-bon-s-appeler-isis_4812883_3222.html#SCVXUHc06RsbXq1h.99

Isis

Isis est une reine mythique et une déesse funéraire de l'Égypte antique. Le plus souvent, elle est représentée comme une jeune femme coiffée d'un trône ou, à la ressemblance d'Hathor, d'une perruque surmontée par un disque solaire inséré entre deux cornes de vache.

L'astucieuse Isis est l'une des divinités de l'Ennéade d'Héliopolis. Elle est la sœur et l'épouse du roi Osiris, un être généreux qui plaça son règne sous le signe de l'harmonie cosmique. Ce temps heureux prend subitement fin avec l'assassinat d'Osiris lors d'un complot organisé par son frère Seth, un dieu violent et jaloux. Isis retrouve le corps d'Osiris et le cache dans les marécages de Chemnis. Lors d'une partie de chasse, Seth trouve le cadavre et, fou de colère, le dépèce en plusieurs lambeaux. Durant une longue quête Isis, secondée par Nephtys, Thot et Anubis, retrouve les membres disjoints et reconstitue le corps d'Osiris en le momifiant. Après avoir revivifié Osiris, Isis fait de lui le souverain éternel de la Douât, un monde paradisiaque peuplé d'esprits immortels. Pour assurer sa protection, elle le place sous la garde attentive du dieu canin Anubis, son fils adoptif.

Isis sous la forme d'un oiseau rapace s'unit à la momie de son époux et conçoit le chétif Horus. Élevé dans les marais de Chemnis et fortifié par le lait maternel d'Isis, Horus parvient, non sans peines, à l'âge adulte. Durant de nombreuses décennies Horus et Isis combattent Seth soutenu par assez peu disposé envers Horus. Après de nombreuses péripéties, Horus réussit à se faire reconnaître comme le successeur légitime de son père, devenant ainsi le modèle du pharaon idéal.

Le culte d'Isis apparaît à la fin de l'Ancien Empire aux alentours du xxive siècle avant notre ère. D'abord cantonnée au domaine funéraire, Isis devient durant le Ier millénaire av. J.‑C., une déesse très populaire à la puissance universelle. La dévotion des pharaons ptolémaïques dote la déesse Isis de deux lieux de cultes grandioses ; l'Iséum en Basse-Égypte et Philæ en Nubie. Entre la fin du ive siècle av. J.-C. et la fin du ive siècleap. J.-C., le culte d'Isis se répand à travers le bassin méditerranéen et un nombre important de sanctuaires lui sont élevés en Grèce et en Italie. En ces nouveaux lieux, s'opère un syncrétisme où les rites égyptiens voués à la déesse sont adaptés à la pensée religieuse gréco-romaine. L'iconographie et le culte d'Isis s'hellénisent, et, par un rapprochement avec la quête de Perséphone par Déméter (Mystères d'Éleusis) se créent les Mystères d'Isis organisés sous la forme d'un cérémonial initiatique, progressif et secret.

Face à la montée du christianisme, le culte d'Isis périclite puis disparaît au tournant des ve et vie siècles de notre ère. Toutefois, le souvenir d'Isis ne disparaît pas car il est entretenu par la scolastique monacale et universitaire. La lecture des hiéroglyphes étant perdue, son image est cependant biaisée car uniquement perçue à travers le filtre des auteurs grecs et latins de l'Antiquité tardive. Vers la fin du Moyen Âge, Isis devient un objet de curiosité de la part des érudits laïcs. Ce phénomène s'accentue durant la Renaissance. Nombreux sont alors les humanistes qui intègrent Isis à leurs objets d'études en élaborant des mythographies historicisantes à son propos. Le mythe d'Isis se fond dans celui de la nymphe Io transformée en vache par Héra et l'aspect d'Isis est confondu avec celui de l'Artémis multimammia d'Éphèse. Au cours du Siècle des Lumières, certains philosophesfrancs-maçons épris d'égyptomanie portent leur attention sur les Mystères d'Isis et tentent de les réinventer dans le cadre des rituels de leurs loges initiatiques. Les artistes et les poètes, quant à eux, ont sans cesse spéculé sur l'image de la déesse voilée et fait d'Isis le symbole des lois cachées de la Nature.

Depuis le déchiffrement des hiéroglyphes et la mise en place de la science égyptologique au xixe siècle, les aspects purement égyptiens de la déesse ont été redécouverts et vulgarisés par les savants auprès du grand public. La personnalité d'Isis ne s'est toutefois pas entièrement débarrassée de son aura ésotérique longuement élaborée depuis le xive siècle par les alchimistes et les mystagogues européens. Isis reste ainsi l'objet de réflexions théologiques et hermétiques au sein de cercles confidentiels. Depuis les années 1950, aux États-Unissurtout, Isis est particulièrement vénérée auprès des convents kémitistes de la Wicca où un culte païen moderne lui est adressé en tant que grande déesse originelle, maternelle et lunaire.

Commenter cet article